Entreprises Suisses à découvrir

Conseil nouvelle maison

Faisant partie de la façade de nos maisons, l’isolation thermique des fenêtres est un aspect fondamental pour l’efficacité énergétique d’une maison qui doit être en accord avec l’isolation thermique de la structure.

Il existe une large gamme de fenêtres sur le marché, qui se distinguent par le type et la qualité de leur verre, ainsi que par l’enceinte existante (son cadre). Il convient de noter qu’une fenêtre efficace doit non seulement être dotée d’un vitrage adéquat, mais doit également être correctement intégrée dans l’enceinte, c’est-à-dire qu’elle doit offrir le même niveau d’isolation et que l’ensemble de la structure doit être monté efficacement sur la façade sans laisser de ponts thermiques, ce qui entraînerait des pertes de chaleur incontrôlées vers l’extérieur.

Lors de la sélection d’une vente, plusieurs aspects doivent être pris en compte :

a) Isolation thermique souhaitée : nous pouvons connaître ses propriétés thermiques à l’aide de l’étiquette énergétique des fenêtres.

b) Isolation acoustique souhaitée.

c) Résistance : selon l’usage auquel elle est destinée, une fenêtre plus résistante (façades vitrées) ou moins résistante (fenêtres intérieures) peut être nécessaire.

d) Fonctionnalité : il existe différents types d’ouverture qui offrent différentes fonctionnalités et esthétiques.
Parmi les types d’enclos les plus fréquents, on trouve

Le bois. Bien qu’ils puissent fournir une isolation thermique adéquate, ils sont plus sensibles à la détérioration de l’environnement qui nécessite un entretien constant. Ils sont généralement utilisés pour leur valeur esthétique.

Si vous voulez vendre un bien immobilier ou mener une enquête de nouvelle construction ou autre, confiez cela à des professionnels qui peuvent vous délivrer le cecb pour ne pas avoir des problèmes après.

PVC. Les cadres en PVC se distinguent par leur capacité d’insonorisation, bien qu’ils offrent généralement une isolation thermique plus faible.
Aluminium. Ce sont les cadres les plus résistants à la détérioration de l’environnement et ceux qui offrent les meilleurs niveaux d’isolation.

De même, il existe différents types de verre sur le marché :

Monolithique ou simple. C’est le verre le plus simple et celui qui offre le moins de propriétés d’isolation thermique.
Avec chambre et double ou triple vitrage. Il est constitué de deux ou trois verres séparés par une ou deux feuilles d’air déshydraté qui améliorent l’isolation thermique.
Faible émission ou faible e. Verre spécialement conçu avec des matériaux à faible émissivité pour éviter l’échange de chaleur à travers sa feuille. Ils peuvent être combinés en double ou triple vitrage pour créer des fenêtres très efficaces. Dans le cas des maisons situées dans des climats chauds, sans système de refroidissement ni éléments d’ombrage, un “effet de serre” peut être encouragé et la chaleur peut s’accumuler à l’intérieur.

Contrôle solaire.

Vitrage qui limite la quantité de rayonnement solaire qui passe à travers la fenêtre, soit par absorption soit par réflexion. Il faut tenir compte du fait que le contrôle solaire peut empêcher la maison de se réchauffer en raison du rayonnement solaire pendant les saisons froides.
Compte tenu de la grande diversité des technologies, des cadres et du verre, l’étiquette énergétique des fenêtres est un outil à la disposition de l’utilisateur qui fournit des informations sur la performance énergétique de cet élément :

Type de fenêtre. Indiquer s’il s’agit d’une fenêtre de façade ou de toit.
Classification de la vente. Il indique deux éléments ; d’abord, une Lettre correspondant au classement d’hiver, et des Étoiles (de 1 à 3) correspondant au classement d’été.

Données du fabricant. Cette section indique le fabricant, le code d’enregistrement et le modèle.
Classification. Il existe deux classifications. À gauche, une échelle de barres allant de la note la plus basse (G, rouge) à la note la plus élevée (A, vert), correspondant à la performance énergétique de la fenêtre en hiver. Sur le côté droit, il y a une échelle de 3 barres bleues, qui indiquent de 1 (plus petite échelle) à 3 (plus grande échelle), où est indiqué le comportement énergétique de la fenêtre en été.

Données techniques de la fenêtre. Les données techniques telles que la transmission, la perméabilité et le facteur solaire sont indiquées en bas de l’étiquette.
Il convient de noter que l’étiquette énergétique est dans une phase de mise en œuvre facultative, bien qu’il soit prévu de la rendre obligatoire au cours d’une deuxième phase ultérieure.

Ce n’est qu’en remplaçant l’ancien vitrage isolant par un vitrage moderne que l’on peut réaliser des économies substantielles de sources d’énergie (gaz et lumière). La réduction de la consommation d’énergie pour le chauffage peut aller jusqu’à 50 %. En outre, il est possible de contribuer aux économies d’énergie et à la protection du climat en réduisant les “gaz à effet de serre”, simplement en changeant le verre d’une maison.

Préserver l’environnement grâce à une technologie de pointe en matière de vitrage
Les effets évidents du réchauffement climatique exigent que des mesures sérieuses soient prises pour protéger le climat dans le monde entier.

L’Union européenne s’est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 % d’ici 2020. Cependant, la consommation d’énergie a augmenté de 10 %. Pour vous donner une idée, on estime que plusieurs milliards de m² de surface de fenêtres en Europe peuvent être rénovés pour aider à économiser l’énergie.

Économies d’énergie : réduire les pertes de chaleur grâce à un verre efficace

L’une des clés pour réaliser des économies d’énergie dans votre maison, votre bureau et vos installations est de réduire les pertes de chaleur.

Pour réduire les coûts et diminuer la pollution en évitant la dispersion d’énergie, il est recommandé de porter une attention particulière à l’isolation des fenêtres. Les fenêtres, comme toute autre ouverture sur l’extérieur, sont l’une des principales causes de dispersion de la chaleur. Un verre efficace, avec certaines caractéristiques techniques, permet de maintenir un bon niveau d’isolation, en gardant la chaleur en hiver et le froid en été.

Améliorer l’efficacité énergétique de la maison en rénovant les fenêtres
Réduire la dispersion de l’énergie signifie également réduire les coûts de chauffage. Si la pièce est chauffée et que la chaleur reste à l’intérieur, il sera en effet possible de maintenir facilement une température idéale.

Le double vitrage est un allié parfait en termes d’économie d’énergie. Surtout si les fenêtres ne peuvent pas être complètement changées. En outre, le double vitrage est obligatoire dans les nouveaux bâtiments, en raison de sa fonction en termes d’isolation.

Vitrage isolant : lequel choisir

La haute performance des vitrages isolants dépend de la qualité et de l’efficacité du produit final.

Un double vitrage se compose de deux feuilles de verre, scellées hermétiquement l’une à l’autre pour un double vitrage au butyle. De l’air déshydraté ou des gaz nobles, comme l’argon, sont injectés dans l’espace intermédiaire pour éviter la condensation.

Le triple vitrage comprend une troisième couche de verre isolant qui augmente de manière exponentielle l’isolation thermique (et acoustique).

Afin de préserver les performances thermiques et d’assurer la durabilité dans le temps, il est nécessaire que le vitrage isolant conserve sa structure pour empêcher l’entrée d’humidité ou les fuites de gaz.

Un article proposé par : https://muller-demenagement.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code